Budapest la nuit


Dans la capitale hongroise vous aurez la possibilité de vous donner à vos passions et pour le rétro, et pour le contemporain et pour l’antique. Vous trouverez une vaste gamme de tavernes en ruine, de salles d’exposition, ainsi que de galeries antiques. Il suffit que vous ayez assez de temps pour les visiter tous...

Une vie effervescente...

Les tavernes en ruine, les terrasses, ouvertes dans la belle saison et les bistros rétro – nés dans le centre-ville au cours des dernières années –, ont ranimé les rues du centre qui auparavant étaient moins mouvementées. Il y a un vaste choix de locaux et il n’est pas facile à les découvrir tous! Les tavernes en ruine ont commencé à prospérer il y a 5-6 ans, dans les immeubles destinés à la rénovation, ou à la démolition, dans les arrondissements VIe et VIIe de la capitale. Les premiers locaux de ce genre avaient été réalisés dans les cours des immeubles à couloir découvert déshabités, équipés des meubles qui semblaient être abandonnés par les vieux habitants: parmi les chaises, les tables et les fauteuils il n’y avait pas deux pièces identiques, mais il y avait le football de table, du pop corn, quelquefois on projetait des films, ou bien on pouvait assister à un concert. La spécialité de tout cela résidait dans le fait, que tous ceux qui allaient visiter ces locaux, se sentaient impliqués, comme si dans leur habitation, un voisin avait ouvert un bistrot dans la cour, où se réunissaient les locataires, sans obligation, pour discuter un peu. Ensuite, avec l’avancement de la démolition, les tavernes avaient été transférées dans de nouvelles maisons, destinées à la démolition...

 

Mais avec le temps, le numéro des maisons appropriées à les abriter se réduisait et actuellement il n’y a que quelques lieux fixes, où on peut retrouver „l’atmosphère des ruines” accompagné du style rétro. Naturellement ce n’est pas un hasard qu’à coté des tavernes on a ouvert des magasins de bric-à-brac qui vendent de la marchandise des années 70-80, à un prix tout autre qu’économique. Le jardin Szimpla Kert est l’un des plus importants en ce genre, il est toujours comblé, malgré les nombreuses reconstructions et développements des dernières années. Pas loin de celui-ci se trouve le local de la Szóda, indiqué a ceux qui auraient envie de danser un peu. En direction de la place Blaha Lujza, sur le toit du Magasin Corvin, qui est déjà rétro en soi-même, se trouve le „Corvintető” (toit Corvin), et en bas, le bistrot Jelen. Sur la place Klauzál il y a une masse de tavernes comme celle de la Sixtus et celle nommée Ellátó , ainsi que le club Fészek Klub, lequel, beaucoup avant que les autres tavernes en ruine, fonctionnait comme club des artistes de Budapest. Il était très célèbre à l’époque, à partir du 1901. La majorité des tavernes est très agréable, même en été, beaucoup de celles-ci ayant des terrasses ombragées, mais il y a des terrasses qui sont ouvertes seulement en été, comme par exemple la Terrasse Fecske, sur le toit de la piscine Komjádi. Il est possible d’assister à l’entrainement des nageurs et des joueurs de water-polo, en compagnie d’une bière, par exemple. La terrasse la plus connue de la ville est gérée par Gödör Klub. Ce centre culturel, situé sur la place Erzsébet, offre une vaste gamme de programmes pendant toute l’année, parmi lesquels des expositions, journaux de voyage, défilés de mode, et surtout, beaucoup de concerts. Des musiciens hongrois et étrangers s’y produisent de jour en jour. En été, même deux concerts par jour sont possibles. Les deux autres grands protagonistes de la vie culturelle et musicale sont le Bateau A38 et le Centre du Millénaire, où on peut assister à des spectacles musicaux particuliers, dignes d’intérêt. Le mieux de l’art contemporain Le centre culturel Trafó, qui en 2008 célèbre son dixième anniversaire, est, sans aucun doute, une espace multiculturelle, où il y a de la danse, du théâtre, de l’art figuratif, de la littérature, de la musique. Même le lieu, notamment le bâtiment de transformateur de courant, est très inspirateur, réveille les idées: il est resté intacte pendant des années, jusqu’á ce que un jour, au début des années ‘90, un groupe d’artistes ne l’ait découvert. C’est ainsi que le bâtiment industriel dépeuplé et abandonné du IX-ieme arrondissement, s’est réanimé et une succession de performances, de concerts et de spectacles variés a commencé et après un nouveau petit intervalle, en 1998, la Maison des Arts contemporains a été ouvert officiellement. Ceux qui y travaillent, parlent ainsi de leur atelier: „Le Trafó, c’est une institution, une construction, une espace, un milieu, une vibration, une aventure intellectuelle, un risque, une possibilité. Un lieu où le sentiment donne plus grande espace à l’abstrait. Un lieu à travers lequel il est possible contempler le monde.”

Galeries contemporaines

Dans les dernières 20 années, le numéro des lieux d’exposition a augmenté dans la capitale, ce qui rend encor plus variée la vie culturelle de la ville, et en outre, il lui permet de se relier au flux international, duquel elle avait été partiellement, où entièrement isolée pendant l’époque du socialisme. Parmi les lieux d’exposition émerge l’historique Galerie Ligeti, où il existait la démocratie, même au temps de la dictature et d’une façon très naturelle. Cette galerie, très connue comme „le centre de la diplomatie d’Europe centre-orientale des tendances artistiques progressives”, à travers ses relations, quelque fois meilleures de certains musés, avait offert la possibilité d’exposition à certains célébrités, qui, á cause de la censure ou de leur honoraire trop haut, officiellement n’aurait pas pu être invités. Une autre galerie, qui a déterminé la vie artistique hongroise, est la Galerie Studio, dans laquelle, à partir des années ‘80, les artistes les plus talentueux de la nouvelle génération, avait la possibilité d’exposer individuellement leurs œuvres. La Galerie 2B, dans la Rue Rádai et la Galerie Godot, dans la Rue Madách, accueillent régulièrement de nouvelles expérimentations intéressantes. Dans la cave de la Galerie Godot, toute petite, malgré ses trois étages, les collectionneurs ont la possibilité de fouiller à plaisir parmi les travaux des artistes de la galerie. Dans la Rue Várfok, pas loin de la Place Moscou, se trouve une des premières galeries privées d’art contemporain, la Galerie Várfok, qui depuis sa fondation n’a jamais suspendu d’exposer des œuvres artistiques et qui abrite plusieurs salles d’expositions (Salle Várfok, Salle XO) dans la petite rue à l’ atmosphère particulière. Par son aperçu artistique rigoureusement contemporain et à travers sa vision concentrée à la valeur, cette galerie essaie de promouvoir la création et la présence de nouvelles oeuvres d’art sur le marché de l’art contemporain. Á la Galerie Lumen, située sur la Place Mikszáth Kálmán, de nouvelles expositions se réalisent chaque mois, permettant aux jeunes artistes, qui ont moins d’opportunités, d’exposer leurs œuvres individuellement. Les Galeries Boulevard et Brejnev, qui occupent plusieurs espaces, mirent à fonctionner comme points de rencontre, en tant que „marchés culturels”, où les gens peuvent se rendre pour regarder et acheter (des dessins, des peintures, des photographies, des sculptures, des bijoux), ils ont la possibilité de s’assoir, d’écouter de la musique, où tout simplement de bavarder.

Tavernes de ruines, locaux rétro, terrasses

Corvintető

VIII., Blaha Lujza tér 1–2. (Su le toit du Magasin Corvin) www.corvinteto.com

Ouvert de 18 à 5h

Dürer-kert

XIV., Ajtósi Dürer sor 19–21. www.durerkert.com

Ellátó

VII., Klauzál tér 2. ódu lun. au jeu.: de 18 á 1h, le ven. et le sam.: de 18 á 4h

Fecske Terasz

III., Árpád fejedelem útja 8. (Sur le toit de la Piscine Komjádi)

Téléphone : (+36 30)699-1641 www.fecske.net

Ouvert : du dim. au jeu.: de 11 á 2h, le ven. et le sam.: de 11 á 4h

Fészek Klub

VII., Kertész u. 36. Téléphone : 342-6548 Ouvert de 21 à 6h

Filter Otherground Music Pub

VII., Dohány u. 84. www.filterclub.hu

Ouvert : du lun. au sam.: de 19h

Jelen

VIII., Blaha Lujza tér 1–2. (Magasin Corvin) Ouvert : de 10 à 2h

Kertem

XIV., Olof Palme sétány 3. Ouvert : de 17h

Kiadó Kávézó

VI., Jókai tér 3. Téléphone : 331-1955

Kuplung

VI., Király utca 46. www.kuplung.net

Lámpás

VII., Dob utca 15. www.alampas.hu

Ouvert : de 17h

Centre Culturel de la Cour Mumus

VII., Dob u. 18. Ouvert : du lun. au ven. de 0 à 24h

Pótkulcs

VI., Csengery utca 65/B ≥ 269-1050

www.potkulcs.hu Ouvert : de 8 à 5h

Sirály

VI., Király u. 50. ≥ (+36 20)992-7901

www.siraly.co.hu Ouvert : du lun. au ven.: de 8 à 24h, sam. et dim.: de 10 à 24h

Szimpla

VII., Kertész utca 48. Téléphone : 342-1034

www.szimpla.hu Ouvert : de 10 à 12h

Szimpla Kert

VII. ker., Kazinczy utca 14.

www.szimpla.hu

Ouvert : de 12 à 3h

Sixtus Kávézó

VII., Nagydiófa utca 26.

Téléphone : 413-6722

Ouvert : du lun. au ven.: de 17 à 24h, sam. de 18 à 1h

Café & Redoute Szóda

VII., Wesselényi utca 18.

Téléphone : 461-0007 www.szoda.com

Ouvert du lun. au ven.: de 9h jusqu’á l’aube, sam. et dim.: de 14h jusqu’á l’aube

Tandem Café

IX., Pipa u. 9. Téléphone : 218-9319 www.tandemcafe.hu

Ouvert : du lun. au jeu.: de 9 á 13h, le ven.: de 9 á 14h, le sam.: de 14 á 2h

Terv Presszó

V., Nádor utca 19. Ouvert : de 15 à 24h

Tűzraktér

VI., Hegedû utca 3.

www.tuzrakter.hu Ouvert : de 15 à 24h

West-Balkán Grund

VIII., Nagytemplom utca 30.

www.westbalkan.com

Ouvert : de 18h

 

Lá où la musique est au premier rang: clubs, lieux de concert

A38 Hajó (Bateau A38)

Tête de pont de Buda du Pont Petőfi

Téléphone : 464-3940 www.a38.hu

Ouvert : de 11 à 4h

After Music Club 0–24

VII., Nyár utca 6. Téléphone : 413-2558

www.aftermusicclub.hu Ouvert : de 0 à 24h

Budapest Jazz Club

VIII., Múzeum utca 7. Téléphone : 267-2610

Ouvert : les concerts commencent à 19h et 21h www.bjc.hu

Fonó Budai Zeneház

XI., Sztregova utca 3. Téléphone : 206-5300

www.fono.hu Ouvert : de 10 à 24h

Gödör Klub & Terasz

V., Erzsébet tér

Téléphone : (06-20)943-5464

www.vilagveleje.hu, www.godorklub.hu

Könyvtár Klub

VIII., Múzeum körút 4 Téléphone : 411-1738

www.konyvtarklub.hu

Millenáris

II., Fény u. 20–22. Téléphone : 438-5335, 438-5312 www.millenaris.hu Ouvert : de 18 à 24h

Trafó Bár Tangó

IX., Liliom utca 41. Téléphone : 456-2040

www.trafo.hu Ouvert : de 18 à 4h